Historique de l'UPPA

  • Aide
  • Recherche
  • RSS
  • Google +
  • Facebook
  • Twitter
Université de Pau et des Pays de l'Adour (UPPA)

Contacter la Communication

Direction de la Communication
Présidence
Avenue de l'Université
BP 576 - 64012 PAU cedex
communication@univ-pau.fr (communication @ univ-pau.fr)
Tél : 05 59 40 70 30

Traductions :
  • See this page in english
  • Ver esta página en español
PDF
Vous êtes ici :

Historique de l'UPPA

Sceau de l'UPPA

L’UPPA est l’héritière d’une tradition universitaire qui remonte au XVIe siècle, avec la création du collège des Arts en 1549, puis de la troisième académie protestante fondée en Europe en 1564, et son érection en Université en 1583. Elle fut supprimée lors du rattachement du Béarn à la France en 1620. Un siècle plus tard, en 1722, fut fondée une nouvelle Universitas Bearniae qui se composait de deux facultés des arts et de droit auxquelles s’agrégea une faculté de théologie en 1780. Cet établissement disparut sous la Révolution en 1792.

En 1809, le découpage administratif de la France au moment de la création de l’Université napoléonienne entraîne la constitution d’une académie de Pau, comprenant les départements des Basses et Hautes Pyrénées ainsi que celui des Landes. La IIème République la supprime en 1848.

La création de l’UPPA s’est opérée en plusieurs étapes de 1946 à 1970

Le 29 juillet 1946, les locaux du lycée Louis Barthou accueillent les cours de vacances de la Faculté des lettres de Bordeaux, devenus plus tard l’Institut d’études françaises d’été. Pour la première fois, les Palois virent circuler des étudiants dans leurs rues. Ce sont des enseignants venus de Bordeaux qui dispensent les cours.

Le 12 octobre 1946 le recteur de Bordeaux, André Marchaud, en accord avec le doyen de la Faculté de droit de Bordeaux, Henri Vizioz, signe une convention permettant l’ouverture de cours de droit à Pau. Robert Poplawski prend en main l’Institut d’études juridiques et économiques, cette antenne bordelaise en Béarn installée dans la villa Lawrence.
Des professeurs bordelais assuraient les enseignements mais de plus en plus largement des magistrats et des avocats palois y prenaient part.

En 1955, une chaire d’histoire du droit fut créée pour l’Institut. Pour la première fois, un professeur d’enseignement supérieur fut en poste à Pau.

Le 26 février 1958, c’est l’Institut des lettres et sciences humaines de Pau qui voit le jour, dans les locaux de la villa Formose.
Le 11 mars de la même année, la mairie fait l’acquisition, dans la zone Tourasse, de la propriété de Lassence afin d’y construire le futur campus (campus actuel).

En novembre 1959, un Collège scientifique, rattaché à Bordeaux, accueillent ses premiers étudiants sur le campus actuel, dans les anciens locaux de la pépinière (déplacée à Sers) réaménagés.

Le 31 juillet 1961, l’Institut des lettres, sous l’impulsion du Doyen Louis Papy, devient un collège, le Collège littéraire universitaire, impliquant un engagement financier de la part de l’Etat.
A la rentrée de 1964, des préfabriqués installés sur le campus accueillent les juristes.

En 1965, construction du batiment de la faculté de sciences (architecte : Pierre MATHIEU)

1er octobre 1968, les deux Collèges de lettres et de sciences deviennent des facultés. En décembre 1968, c’est l’Institut de droit qui évolue à son tour en faculté.
La reconnaissance juridique de ces trois facultés, implique alors la naissance d’une université de plein exercice.
La loi d’orientation des enseignements supérieurs du 12 novembre 1968 entend remplacer les facultés par des U.E.R. (Unité d’Enseignement et de Recherche), regroupées en universités. Pau participe à ce processus.

Le 17 décembre 1970, un décret présidentiel officialise la création de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour (U.P.P.A.) autour des trois U.E.R. de droit et sciences économiques, des lettres et sciences humaines et des sciences exactes et naturelles ainsi que d’une quatrième : l’Institut universitaire de recherche scientifique (I.U.R.S.). Cette nouvelle structure devait regrouper la gestion de l’intégralité des potentiels de recherche de la nouvelle université paloise. Dans les faits, les groupes de recherche du droit et des sciences économiques sont rester rattachés à leur U.E.R..

En 1970, l’Institut d’études juridiques et économiques (IEJE) est implanté à Bayonne, sur proposition du district de Bayonne-Anglet-Biarritz (B.A.B.) et par décision du conseil d’université.

Evolution jusqu’à nos jours

Président de 1970 à 1973 : Maurice Descottes

1971 : construction du bâtiment de l'U.E.R. des lettres et sciences humaines (architecte : André Grezy). Des extensions seront faites en 1995 et en 2001.

Président de 1973 à 1976 : Jean Deschamps

1977 : construction des bâtiments de l'U.E.R. de droit et sciences économiques (architecte : André Grezy). Extensions en 1991 et en 1996.

1975 : création de l’IUT des Pays de l’Adour, avec un 1er département implanté à Bayonne (le département G.E.A.), installé à Châtaeu Neuf, dans la forteresse de garnison de Vauban de 1837 (le bâtiment sera réhabilité en 1995, architecte : Camborde Lamaison).

Président de 1976 à 1982 : Daniel Levier

Président de 1982 à 1988 : Franck Metras

1984 : création d’un département informatique à l’IUT à Bayonne.

1985 : création d’une cinquième U.F.R. (Unité de formation et de recherche), l’UFR pluridisciplinaire de Bayonne.
Les autres U.E.R. sont dénommées U.F.R, elles aussi, dans le cadre de la mise en œuvre de la loi du 26 avril 1984 sur les enseignements supérieurs (dite Loi Savary).
L’I.U.R.S. devient le C.U.R.S., le centre universitaire de recherche scientifique.
Création de l’IBEAS, Institut biocénotique expérimental des agrosystèmes pluridisciplinaire de recherche appliquée.
Création du 1er département de l’IUT des Pays de l’Adour à Pau, le département génie thermique et énergie (GTE).

Président de 1988 à 1993 : Jean-Louis Gout

1987 : création de l’IPRA, Institut pluridisciplinaire de recherche appliquée (architecte : Camborde Lamaison).

1989 : création de l’IRSAM, institut de recherche sur les sociétés et l’aménagement montagnard (architecte : Anfré Grezy).

1990 : aménagement de l’Institut de formation et de recherche (IFR).

1991 : création de l’ENS GTI, Ecole nationale supérieure en génie des technologies industrielles (Bâtiment Ferry, architecte : ACTA - Halle technologique bât. Lavoisier, architecte : Camborde Lamaison).

L’Institut d’administration des entreprises (IAE), des Pays de l’Adour, créé en 1963, a été individualisé au sein de l’UPPA en 1991. L’IAE dispose d’un statut d’institut selon l’article 33 de la loi du 26 janvier 1984 (article L719-9 du code de l’éducation).
Construction de locaux en extension de l'UFR droit économie, gestion en 1991 et en 1996 (architecte : Grezy Architectes).

1992 : création sur Pau d’un second département à l’IUT des Pays de l’Adour, le département statistiques et traitement informatique des données (STID) (architecte : Camborde Lamaison).

Président de 1993 à 1998 : Claude Laugénie

1993 : construction à Mont-de-Marsan (IUT Pays de l’Adour) du bâtiment biologie appliquée et, en 1997, de celui des télécommunications et réseaux création du département génie (GTR) - Architectes : LEJEUNES & Associés.

Décembre 1993 : scission de l’IUT et création de l’IUT de Bayonne.

1994 : construction du bâtiment de la présidence (architecte : André Grezy).
L’administration de l’IUT des Pays de l’Adour est désormais située à Pau.

1996 : création du département STAPS de Tarbes pour répondre à l'engouement pour ce type de filière et pour "désengorger" les universités voisines de Bordeaux et de Toulouse.
Le site de Tarbes (faisant partie des Pays de l'Adour) a été retenu pour des raisons politiques.

1997 : construction du bâtiment GTR à Mont-de-Marsan (architectes : LEJEUNE & Associés).

Président de 1998 à 2003 : Jean-Louis Gout

1999 : création d’une antenne Côte Basque de l’UFR de sciences et techniques de Pau.
L’installation de l’UPPA à Anglet s’est opérée dans les années 1990 par la volonté des collectivités locales. Le site retenu est une ancienne propriété acquise par la Ville d’Anglet et mise à disposition de la communauté d’agglomération de Bayonne, Anglet, Biarritz (C.A.B.A.B.)
Ainsi un premier bâtiment a été construit avec un financement contrat de plan Etat-région à la fin des années 1990 et la mise en service s’est effectuée en 1999 (architecte : Pierre Caillot).

2001 : construction d'un premier bâtiment pour le département STAPS de Tarbes (architecte : Atelier d'architecture Gil et Peretto).

2002 : l’antenne Côte basque de l’UFR sciences et techniques de Pau devient une UFR de plein exercice.
Création du département science et génie des matériaux (SGM) à Mont-de-Marsan (IUT).

2003 : construction de la maison de l’étudiant (MDE) - Architecte : Cachau).

2004 : construction de la halle des sports de Tarbes (architecte : RVL Architecture).

Président de 2003 à 2008 : Jean-Michel Uhaldeborde

2007 : extension de l’UFR sciences et techniques d’Anglet.
Déménagement des départements scientifiques de l’IUT de Bayonne, avec les départements informatiques (anciennement au Château Neuf), la licence professionnelle systèmes informatiques et logiciels et le nouveau département génie industriel et maintenance (GIM), créé à la rentrée 2007, dans un nouveau bâtiment du campus de Montaury à Anglet (architecte SEQUENCES).

Construction de la halle des sports de Pau (architecte : Camborde Lamaison).

Construction de locaux à Hélioparc pour l’institut pluridisciplinaire de recherche sur l’environnement et les matériaux (IPREM) - Architecte : Camborde Lamaison.

Président de 2008 à 2012 : Jean-Louis Gout

2008 : l’IPREM emménage dans ses nouveaux locaux, à Hélioparc.

Début de la construction du bâtiment pour le département Sciences et Génie des Matériaux de l'IUT de Mont-de-Marsan.

Septembre 2008 : l’UFR pluridisciplinaire de Bayonne- Anglet-Biarritz, l’IAE, l’IUT de Bayonne (départements GEA et Tech de Co), le Centre de documentation et de recherche européennes (CDRE), le Centre de recherche sur la langue et les textes basques (UMR IKER) ainsi que le Centre de langues en réseau emménagent dans les nouveaux locaux du campus de la Nive (architecte : Antoine STINCO).
Cet ancien site millitaire mêle harmonieusement anciennes casernes, contreforts, bastions et bâtiments neufs.

Construction de la bibliothèque universitaire du campus de Bayonne (architecte : Jean de GIACINTO).

Septembre 2010 : inauguration à Tarbes de nouveaux  locaux dédiés à la recherche ainsi que des salles de cours supplémentaires.

Janvier 2012 : inauguration à Mont-de-Marsan de 2 halles technologiques "génie biologique et "science et génie des matériaux"

Président de 2012 à 2016 : Mohamed Amara

2015 : inauguration de l'extension de locaux recherche de l'UFR droit économie gestion et de l'IAE

2015 : inauguration du Centre technologique Aquitain des matériaux avancés et composites CANOE