Plus de 100 étudiants tuteurs et tutrices en licence à l’UPPA

La réunion de rentrée du système de tutorat entre étudiants du jeudi 17 septembre 2020 a permis aux candidats tuteurs de bien cerner les missions qui leurs seront confiées, et aux directeurs d’études et référents du programme SPACE dont les mentions s’engagent cette année de bien s’approprier le dispositif.

Le tutorat par les pairs connait un réel engouement au niveau licence à l'UPPA, avec le seuil des 100 tuteurs qui vient d’être franchi lors de cette rentrée 2020. Cela est nécessaire car le nombre de « tutorés » avait quasiment triplé l’an dernier, passant 120 à 308, et on peut imaginer qu’avec une scolarité bousculée par des contraintes sanitaires, les étudiants entrant à l’UPPA soient séduits par le dispositif.

En effet, le tutorat par les pairs s’adresse à tous les étudiants de l’UPPA inscrits en 1ère année de licence volontaires pour le suivre. Il est assuré par des étudiants de L2 ou L3 qui ont choisi de s’inscrire à l’Unité d'Enseignement « Étre tuteur, tutrice ».

Les directeurs d’études aident au bon déroulement du tutorat. « Je les laisse vivre leur expérience de tuteur, tout en étant disponible et à l’écoute si jamais ils rencontrent des difficultés », précise Evelyne Barthou, référente SPACE de la licence Sociologie à Pau.

Tuteurs et tutorés : un système gagnant-gagnant

Les bénéficiaires du tutorat sont évidemment les « tutorés » puisqu'ils sont conseillés et accompagnés. Arthur, tuteur en Licence économie et gestion à Pau, confirme : « J’ai voulu mettre à profit mon expérience acquise en 1ère année pour aider tous ceux qui n’y arrivent pas. La force du tutorat, c’est que les étudiants viennent plus facilement vers nous, sans complexe. »

Mais les tuteurs eux-mêmes en sont aussi bénéficiaires, comme en témoigne Astrid, tutrice en Sciences de la vie à Anglet : « Le tutorat m’a permis de revoir les notions apprises en L1 » et de « confirmer mon projet professionnel, pour travailler dans l’enseignement ». En effet, le tutorat est une expérience de transmission d’un savoir qui peut révéler un attrait pour l’exercice.

Les tuteurs et tutrices assurent un minimum de 10h de tutorat et suivent 2 séances de régulation lors d’un semestre. Ces dernières sont multidisciplinaires et animées par des collègues formés à l’analyse de pratique professionnelle : les tuteurs et tutrices peuvent y partager, débattre et réfléchir à tout sujet ayant trait à l’accompagnement de leurs camarades de Licence 1. Ils rédigent un compte-rendu d’expériences qui peut aussi participer à l’amélioration de la formation.

Le tutorat par les pairs a bénéficié de l’expérience de mentions pilotes pour se déployer à la quasi-totalité des licences tout en s’adaptant à leurs spécificités.

 

Ce programme bénéficie d’une aide de l’État gérée par l’Agence Nationale de la Recherche au titre du Programme d’Investissements d’Avenir n°3 (réf. ANR-17-NCUN-0001) / France 2030.